Il y aurait bien des choses à dire sur un premier rendez-vous. Les attentes, les angoisses, les mensonges, les suspicions, les fuites.... Il en existe de toutes sortes.
Pour ma part, je pense illustrer le modèle de base, qui doit représenter 75% des cas.
Une rencontre sympathique qui peut donner sur tout et n'importe quoi. Pas catastrophique. Pas idéale. Juste assez bien pour qu'une petite chose s'installe, appelez-là petite étincelle, lueur d'espoir, prémices amoureux, ou début d'érection mais c'est déjà moins poétique. Juste assez.

Ce premier rendez-vous a lieu dans un bar, les mots se sont envolés avec les verres et le degré d'intimité est tel qu'on ne perçoit plus l'entourage. Un moment à deux.

RV1

Un moment à deux ? Plutôt à quatre. Chacune des parties, souhaitant faire bonne figure, ponctue le silence vaporeux et alcoolisé de soupirs satisfaits. On lance de courtes phrases pour ne pas rompre la magie. Pourtant, dans son for intérieur, de petites voix anamorphosent un peu cette belle image. Juste un peu.
Ce rendez-vous reste chaste, il serait dommage de déflorer l'instant virginal d'un au revoir discret, appuyé, orienté vers l'avenir. Sur le chemin du retour, les cœurs s'emballent un peu. Juste un peu.
Et de retour chez soi, le naturel revient au galop. Les minutes passent et, immanquablement, le téléphone joue le troisième rôle.

RV2
RV3

Eh oui.... faudrait quand-même pas oublier qu'on est des ZANIMAUX ! Romantisme ou pas, il est quand toujours question de "reproduction" qu'on s'en tienne au sexe, comme ces messieurs le font bien souvent, ou qu'on imagine dès le premier rencard le service à café qu'on demandera à tonton José pour son mariage.