mars1
Hier, après plusieurs heures de travail presque acharné, je décidai de pointer le nez dehors. Depuis mon balcon, je sentais la douce caresse du soleil de mars.
mars2

C'était le moment de sortir : parée de ma plus belle veste en cuir, j'arpente fièrement les rues.
mars3
Les rais de soleil, le vent frais et revigorant me mettent de bonne humeur.
mars4
Rien ne pourrait altérer cette sérénité, cette confiance profonde que je sens en moi.
mars5
Rien.
mars6
Mais comme venue de nulle part, une goutte me sort de ma rêverie. Et en quelques secondes...
mars7

Et merde... les giboulées. J'ai niqué ma veste. Je suis en retard pour mon rendez-vous et j'ai froid. Chien de printemps.