GUERRIERE DE MARS

guerrière_retouchee

bandeau


   A-t-on vu plus impitoyable et belliqueuse qu’une femme en plein combat ?
Mars peut bien aller se rhabiller, car la créature que j’avais cette fois devant mes yeux aurait intimidé n’importe quel héros, qu’il fût grec ou romain. D’ascendance divine ou non, cette apparition forçait le respect, mêlé - avouons-le - de crainte. Je tremblais sous ma cuirasse et ma carapace d’acier, et mes jambes accompagnaient le rythme effréné de mes dents : tout cela claquait formidablement.

   Elle posait fièrement, le pied solidement ancré sur la roche basaltique. J’avais l’air un peu ridicule avec mon armure : cette athéna n’en portait aucune. Elle dévoilait au contraire sa chair, brunie par le soleil et marquée çà et là par les nombreuses batailles qu’elle avait remportées.
Je ne pus m’empêcher de dévisager cette étrange guerrière : sa jambe n’était que muscles saillants ; son ventre accueillait une cicatrice, souvenir d’une blessure à laquelle elle aurait dû succomber. Dans sa main droite, elle tenait une épée beaucoup trop lourde pour elle. Qui était-ce ?

   Perdu dans mes questionnements, j’en oubliai ma vigilance : je marchai sur une branche morte tailladée en pleine lutte bestiale, et le craquement, presque inaudible, alerta la sauvageonne. Elle tourna son visage vers moi, si bien que mes yeux plongèrent dans deux orbites blanches…