30 décembre 2014

Essai pour une petite histoire pour enfants

L'histoire n'est pas de moi, mais d'un ami.    
Posté par hoppi à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2014

Autre nouvelle (la suite : 5) Sophie et Cécile.

Comme Sophie arrive en avance, elle en profite pour faire un tour dans la librairie de quartier, le Gibert Joseph, où elle avait coutume d’aller quelques années auparavant. L’escalator la monte au rayon « littérature ». Automate décérébrée, elle avance machinalement vers la section « Moyen Âge ». Mais les titres qui étaient alors si familiers lui semblent à présent étrangers. Elle décide donc de monter un étage plus haut, section « Histoire de l’art ». Quelle n’est pas sa surprise lorsque elle parcourt l’étalage central : Biologie... [Lire la suite]
Posté par hoppi à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2014

Comme un avant goût de Noël

     Oui j'ai une élève, qui, depuis le début de l'année, a des baskets qui "clignotent" quand elle marche... Et mon cher collègue, une fois le petit sapin parti, d'enchaîner : "C'est pas celle-là qui te dit tous les jours que t'es belle et que t'es trop bien habillée ? - Ta gueule."
Posté par hoppi à 22:13 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 novembre 2014

200e post ! Petit dessin au rotring

Juste pour le plaisir parce que mon homme-géographe a ressorti ses vieux stylos Rotring (un seul fonctionne encore...le 0,7). Aussitôt, j'ai attrapé une feuille blanche et dessiné directement à l'encre (c'est un exercice qui ne tolère pas vraiment l'erreur ; d'ailleurs, c'est loin d'être parfait). Voilà mon essai :)            
Posté par hoppi à 14:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2014

Flash-back sur le jeudi 20 novembre...

Allez, puis je le précise parce qu'on m'a posé la question : non, non, nous ne sommes pas payés quand nous faisons grève ;) Quand même, on a déjà beaucoup d'avantages, comme celui de pouvoir râler !
Posté par hoppi à 23:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 novembre 2014

Une autre nouvelle (4) - Pigalle...

 
Posté par hoppi à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2014

Une autre nouvelle (4)

3 Decrescendo`     « Je vous remercie Mademoiselle, j’ai encore deux candidats à rencontrer. Je vous contacterai, ne vous en faites pas.- Très bien ! Merci à vous de m’avoir écoutée, M. Berger. »    Je me dirige doucement vers la sortie. Après avoir refermé la porte bleue, j’inspire profondément : je me cale contre le mur. Aucune larme. Tous ces faux discours ne m’émeuvent plus…    Une fois dehors, j’arpente la rue de Douai, puis celle de Jean-Baptiste Pigalle. Je dois rejoindre... [Lire la suite]
Posté par hoppi à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2014

Une autre nouvelle (3)

2. Cécile         Cécile tente poliment de pousser les passagers trop encombrants à coup de « pardon » enthousiastes. Elle a deux minutes de retard et ne peut tolérer un tel désordre ! Elle multiplie les efforts pour se construire un monde parfait, un univers calibré où la théorie du chaos n'a pas sa place. Ses talons hauts martèlent en rythme le sol métallique de l'escalator.   « Pardon, pardon, pardon ! »   Les passants ne peuvent lui en vouloir : Cécile irradie dans la noirceur du... [Lire la suite]
Posté par hoppi à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2014

Une autre nouvelle (2)

La suite donc... ***      Espérons que la douche me débarrasse de toute cette crasse, physique et mentale. Mais l’eau de Paris semble avoir perdu ses vertus purificatrices : je sors de la baignoire encore souillée de désillusions. La sonnerie du téléphone m’arrache à mon désarroi :   « Oui ?   - Salut, c’est moi ! Le rendez-vous est pris pour quatorze heures : tu pourras venir pour m’aider à choisir ?   - Prends la blanche…   - Pfff…. parfois, j’ai vraiment l’impression que... [Lire la suite]
Posté par hoppi à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2014

Une autre nouvelle...

Spire 1.   1. Chien de matin       Rai sournois de lumière qui brûle la paupière endormie. Ronflements persistants qui bourdonnent à l’oreille frémissante. L’air impur de la nuit écœure les narines silencieuses. Chien de matin.    Tout ça n’est qu’une vaste fumisterie ! La chaleur de la couche ne dure qu’un temps. Les membres sont endoloris, et le cœur a perdu la cadence effrénée de la veille.      Je tente alors un mouvement et fais glisser involontairement le drap sur... [Lire la suite]
Posté par hoppi à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]